Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Alertes Sécurité »

Les attaques de type « rogue » auraient presque doublé en six mois

Une étude signée Microsoft montre une forte hausse des programmes de sécurité, en réalité malveillants, dits « rogues », ainsi que des attaques en ligne ciblant en priorité les applications et les navigateurs

Microsoft vient de publier la sixième édition de son rapport de sécurité - le Security Intelligence Report - qui porte sur le second semestre 2008. Elle se base sur des informations en provenance de centaines de millions d’ordinateurs, remontées par des outils comme Microsoft Windows Malicious Software Removal Tool, Windows Defender ou Windows Forefront Client Security.

Selon cette étude, les « rogues » seraient en tête des menaces détectées sur les ordinateurs français. Ces programmes se font passer pour des logiciels de sécurité légitimes censés protéger les ordinateurs des logiciels malveillants, des logiciels espions et d’autres menaces. En réalité, ils s’avèrent être eux-mêmes des logiciels malveillants visant à dérober des informations personnelles.

La famille Win32/SpywareSecure en constitue un bon exemple. Microsoft l’a détectée sur plus de 260 000 PC en France, soit une hausse de 87,4% au cours des six derniers mois. Au niveau mondial, Win32/Renos a pour sa part été détecté sur 4,4 millions d’ordinateurs, un chiffre en augmentation de 66,6 %. Ce logiciel arrive en tête des menaces dans le monde et à la cinquième place en France.

Les systèmes d’exploitation seraient moins attaqués

Toujours selon ce rapport, les pirates viseraient en outre désormais davantage les applications ou les navigateurs que les systèmes d’exploitation : ces attaques représentent plus de 90 % des vulnérabilités détectées au cours du deuxième semestre 2008. L’éditeur affirme également que le taux d’infection de Vista SP1 serait inférieur de 60,6 % à celui de Windows XP SP3. Et celui de Vista (sans SP) serait inférieur de 89,1 % à celui de XP (sans SP).

Edition du 08/04/2009 - par reseaux-telecoms.net